Statue dans un musée

Secteur métiers d’art

CMQ DIC

Le design entretient un lien étroit avec les métiers d’arts. Les métiers d’art sont l’héritage de savoir-faire acquis au fil des siècles. Progressivement la transmission de ces savoir-faire connait une adaptation technologique (commande numérique à 5 axes, découpe au laser…) et numérique (Logiciel et imprimante 3D…) qui installe ces métiers d’art dans une logique de conception plus ouverte et contemporaine.
Quels que soient les domaines, les artisans d’art ne sont plus uniquement des fabricants d’objets emblématiques de styles, ils sont aussi des porteurs de créations uniques type « design ». Les professionnels des métiers d’art façonnent, restaurent, imaginent des pièces d’exception à la croisée du beau et de l’utile.
On les retrouve dans 198 métiers et 83 spécialités répartis en 16 domaines : architecture et jardins – ameublement et décoration – luminaire – bijouterie, joaillerie, orfèvrerie et horlogerie – métal – céramique – verre et cristal – tabletterie – mode et accessoires – textile – cuir – spectacle – papier, graphisme et impression – jeux, jouets et ouvrages mécaniques – facture instrumentale – restauration.

Lire le livret

Artisanat et démarche design

Lire le guide

Label Entreprise : Métiers d'art, design et numérique

Arts du Bois

BMA Ébéniste

Formation initiale

Lycée des métiers d’art Georges Guynemer

Descriptif
Le titulaire du BMA ébéniste est un technicien d’art intervenant dans la fabrication de meubles ou de mobilier d’agencement : meubles de style, contemporains, marquetés, avec intégration de matériaux innovants, meubles d’art. L’ébéniste est capable d’analyser un cahier des charges, une fiche technique de produit, un plan d’ensemble ou de détail. Il maîtrise les processus de fabrication liés au bois et aux nouveaux matériaux, les assemblages complexes, les nouveaux produits de finition et d’habillage. Il détermine les conditions de fabrication des meubles ou des sièges, la programmation des réalisations, les coûts de production, la gestion des stocks et le contrôle qualité.
Salarié ou artisan, l’ébéniste peut travailler dans un atelier ou, éventuellement, en entreprise. Il peut aussi rejoindre un bureau d’études pour participer à la réalisation de prototypes en vue d’une production en série. Il travaille à la demande de particuliers, d’architectes et designers, d’enseignes de mobiliers de prestige, de collectivités territoriales, de restaurateurs, de magasins de luxe. Avec de l’expérience, il peut assurer la direction et la gestion d’une petite entreprise.

BMA Technicien en facture instrumentale option guitare

Formation initiale

Lycée professionnel Fernand Léger

Descriptif
Le titulaire de ce BMA possède à la fois une technique, qu’il enrichit au cours de sa carrière, une solide connaissance de l’histoire de l’art et de l’histoire de la musique, et une pratique musicale (solfège, analyse harmonique, couleur des accords, interprétation). Il est spécialisé dans un type d’instruments de musique, dont il maîtrise la fabrication et le contrôle technique et acoustique.
Le technicien en facture instrumentale analyse le dossier de fabrication (recherches historiques, méthodes et techniques de réalisation, adéquation des choix techniques, sonores et esthétiques) et estime le coût de l’intervention avant de fabriquer les pièces nécessaires à la réparation et de remettre en état les parties inutilisables de l’instrument. Il assure également les opérations de maintenance et de réglage, et effectue les modifications demandées par la clientèle.
Ce professionnel peut travailler dans une PME artisanale ou commerciale, un conservatoire ou un laboratoire de musée.
L’option guitare porte spécifiquement sur la réparation de la table d’harmonie et du manche de guitare et sur les opérations de modification propres au câblage électronique, aux accessoires d’une guitare électrique et à l’amplification d’une guitare acoustique.

CAP Arts du bois option marqueteur, option sculpteur ornemaniste

Formation initiale

Lycée des métiers d’art Georges Guynemer

Descriptif
Ce CAP permet d’acquérir les techniques artisanales traditionnelles du travail du bois pour créer, reproduire ou restaurer des objets, des éléments décoratifs ou du mobilier. L’enseignement porte également sur le dessin d’art, le dessin technique et l’histoire des styles.
Le sculpteur ornemaniste réalise, à partir de croquis, l’ornementation de meubles, des éléments de décoration pour l’architecture intérieure (boiseries, manteaux de cheminée, portes, balustrades) ainsi que des objets décoratifs (pendules, pieds de lampe…). À partir d’une commande, il esquisse le motif, puis confectionne un modèle en plâtre avant de passer à la réalisation proprement dite. Il met alors en forme les volumes et sculpte les détails.
Le titulaire du CAP peut travailler dans un atelier artisanal ou dans un atelier de fabrication haut de gamme. L’habileté manuelle est indispensable pour exercer ce métier, même si elle ne se développe réellement qu’au fil des années.

CAP Ebéniste

Formation initiale

Lycée des métiers d’art Georges Guynemer
Lycée professionnel Charles Alliès

Descriptif
Ce CAP permet d’acquérir les techniques artisanales traditionnelles du travail du bois pour créer, reproduire ou restaurer des objets, des éléments décoratifs ou du mobilier. L’enseignement porte également sur le dessin d’art, le dessin technique et l’histoire des styles.
Le sculpteur ornemaniste réalise, à partir de croquis, l’ornementation de meubles, des éléments de décoration pour l’architecture intérieure (boiseries, manteaux de cheminée, portes, balustrades) ainsi que des objets décoratifs (pendules, pieds de lampe…). À partir d’une commande, il esquisse le motif, puis confectionne un modèle en plâtre avant de passer à la réalisation proprement dite. Il met alors en forme les volumes et sculpte les détails.
Le titulaire du CAP peut travailler dans un atelier artisanal ou dans un atelier de fabrication haut de gamme. L’habileté manuelle est indispensable pour exercer ce métier, même si elle ne se développe réellement qu’au fil des années.

Arts de la Pierre

BP Tailleur de pierre des monuments historiques

Formation en apprentissage

Lycée des métiers d’art Georges Guynemer

Descriptif
Cette formation, préparée en alternance, offre un perfectionnement en taille de pierre avec une orientation vers la restauration des monuments historiques. Elle est axée sur la technologie, la législation des monuments historiques, l’histoire de l’art liée à la construction (taille de la pierre, mortiers, restauration des parements en pierre, contreforts, églises romanes et gothiques…), les tracés et la stéréotomie. Elle comprend également des ateliers pratiques (taille, levage, raccords, ravalement, échafaudage) et des enseignements généraux (français, mathématiques, anglais, économie).

BAC Professionnel Métiers et Arts de la pierre

Formation initiale

Lycée des métiers d’art Georges Guynemer

Descriptif
À partir de l’idée ou du projet du concepteur créateur, le titulaire de ce diplôme réalise un prototype destiné à être reproduit en série limitée ou en grand nombre. Dans un bureau des méthodes, il procède à un échantillonnage, choisit les matières ou matériaux appropriés, établit le planning de fabrication et calcule un prix prévisionnel.
Les élèves de ce bac pro se présentent obligatoirement aux épreuves du BEP intégré Métiers d’art – arts de la pierre (facultatif pour les apprentis).
L’option arts de la pierre prépare aux métiers de la fabrication et de la pose de décors en pierre, marbre, granit… dans la construction neuve ou la restauration de bâtiments anciens. Le titulaire de ce diplôme maîtrise les techniques de relevé et de traçage préalables à la réalisation des éléments de décor en pierre. Il taille les pierres et les marbres en choisissant les matériels et les machines adéquats. Il pose, assemble et scelle les différents éléments avant d’appliquer un revêtement. Ce professionnel exerce son activité en atelier artisanal ou dans une PME. Il est capable de contrôler la fabrication et la qualité des objets et peut, avec de l’expérience, gérer un atelier.
Outre un enseignement professionnel et technologique, la formation comporte notamment des cours d’arts appliqués, de sciences physiques, d’économie et de gestion.

CAP Tailleur de pierre

Formation initiale

Lycée des métiers d’art Georges Guynemer

Descriptif
Il peut intervenir dans les entreprises spécialisées dans la restauration de monuments historiques.
Dans le bâtiment, il contribue à la construction, à la rénovation et à la restauration d’ouvrages de toute nature : maisons, immeubles collectifs, bureaux, bâtiments industriels et commerciaux, « ouvrages du patrimoine » relevant du secteur public comme du secteur privé.
Il réalise des ouvrages variés : élévation de murs et parois, revêtement de façades, décoration, ornementation, escaliers, cheminées, aménagement d’intérieur et d’extérieur…
Il met en œuvre un matériau naturel qu’il taille manuellement et à l’aide de machines. Il travaille aussi bien le granit que le calcaire ou le grès, selon l’ouvrage à produire et, parfois, la région où il est réalisé.

CAP Marbrier du bâtiment et de la décoration

Formation en apprentissage

Lycée des métiers d’art Georges Guynemer

Descriptif
Dans la décoration du bâtiment, le marbrier fabrique, pose, restaure des ouvrages variés : revêtement de façades, éléments d’agencement et de décoration intérieure et extérieure, ornementation, éléments d’escaliers… Il peut également intervenir dans le domaine du funéraire.
Il intervient sur des matériaux naturels, composites, céramiques qu’il travaille à l’aide de machines (traditionnelles et numériques) et manuellement. La variété de l’activité est due à la diversité des pierres utilisées : le sol français recélant plusieurs centaines de pierres différentes : calcaires, marbrières, granits, grès.
L’activité se situe dans l’exécution de travaux neufs mais aussi dans le cadre d’opérations de rénovation ou de restauration. Dans certains cas cela comprend des travaux de démolition réalisés sous le contrôle de la hiérarchie.

Arts du Métal

CAP Ferronnier d’art

Formation initiale

Lycée des métiers d’art Georges Guynemer

Descriptif
Ce CAP forme à la réalisation d’ouvrages en métaux ferreux et non ferreux, anciens et contemporains, par déformation et par enlèvement de matière : rampes d’escalier, grilles, mobilier, éléments décoratifs, enseignes.
Les élèves apprennent à lire, traduire, interpréter des plans, évaluer les quantités de matière nécessaire à un projet, utiliser des machines de soudure et outils de découpe, transformer le métal à chaud ou à froid, ajuster les pièces et les former (par planage, cintrage, repoussage, limage, sciage, etc.).
La formation en atelier est associée à un enseignement sur les matériaux et les produits qui permet aux élèves de connaître les caractéristiques physiques et chimiques des métaux et leurs principaux traitements. Les enseignements artistiques sur l’histoire de la ferronnerie d’art et des styles, la pratique du dessin géométrique et du dessin d’art complètent la dimension “métier d’art” de la formation

CAP Bronzier option Monteur en bronze

Formation initiale

Lycée des métiers d’art Georges Guynemer

Descriptif
Le CAP bronzier forme des élèves à la pratique de la fonte et du ciselage pour réaliser des objets d’art en bronze, en cuivre, en laiton… Ils peuvent être amenés aussi bien à reproduire une statue qu’à fabriquer ou restaurer des luminaires, des objets de décoration ou d’ameublement. L’option monteur en bronze forme tout particulièrement à l’assemblage des différentes pièces composant un objet en bronze.
Dans l’option monteur en bronze, l’élève apprend la “monture”, c’est-à-dire, à assembler et à ajuster les différentes pièces métalliques qui sortent de l’atelier du fondeur, du tourneur ou du ciseleur pour en faire un objet fini. Il apprend à façonner et assembler les pièces à la main ou sur machine par des opérations d’ajustage (limage, ébarbage, équerrage, planéité), de soudage, de perçage, de filetage et taraudage, de monture par vis, écrous ou rivets.
La formation comporte également des cours de dessin d’art et de dessin technique, d’histoire des styles, de technologie des métaux, des cours sur les différents procédés de ciselure et de tournage.

CAP Art et techniques de la bijouterie-joaillerie option bijouterie-joaillerie

Formation en apprentissage

IRFMA de Nîmes

Descriptif
Le titulaire du CAP Art et techniques de la bijouterie-joaillerie est capable d’exécuter en totalité un bijou, en métal précieux ou non. Il sait également transformer, réparer ou restaurer les pièces qui lui sont confiées.
Il travaille sous l’autorité d’un responsable d’atelier dans une entreprise artisanale ou une PME. À partir des consignes qu’il a reçues, il exécute, selon l’option choisie, un assemblage, un sertissage, un polissage ou une finition. Il peut également participer à des travaux de petite restauration. Après plusieurs années d’exercice, il peut se voir confier des tâches plus complexes.
La formation du tronc commun porte sur les spécificités des métaux, des gemmes et des perles, l’utilisation de l’outillage, la représentation graphique et la lecture d’un dessin en 3D.
L’option bijouterie-joaillerie permet d’apprendre à réaliser un bijou en faisant appel à des techniques d’assemblage simples.

Arts du Textile

BAC Professionnel AMA Artisanat et Métiers d’Art  – Tapisserie d’ameublement

Formation initiale, en apprentissage

Lycée des métiers d’art Georges Guynemer

Débouchés
Vers quels métiers : tapissier d’ameublement, consultant en décoration d’intérieur, vendeur et conseiller client.

CAP Tapissier d’ameublement option décor

Formation initiale, en apprentissage

Lycée des métiers d’art Georges Guynemer

Débouchés
Métiers associés : tapissier d’ameublement